Enseignant au cycle intermédiaire

Un soir, après tous les sites de la ville fermée, j'ai pris et mon ami à la portion du hamburger local. Il tend à toujours être frappé là-bas. Parfois, il est presque amusant d'y aller pour voir tout le monde vous le savez. En ville, l'hôtel aurait été partie grande célébrité. Moi et mon ami avait, cependant, il a boycotté pour des raisons diverses. Entre autres choses, que la file d'attente était trop longue. La file d'attente pour la caisse au lieu Hamburger n'était pas ce que nous appelons habituellement la carte soit, mais parce que vous parlez constamment à leur kökamrater et pas de congestion se produit, c'est juste sympa. J'étais moi-même exceptionnellement gaie et bavarde ce soir-là. Selon la fois la bonne humeur et diverses boissons enivrantes je bois. Quand je suis là, dans la file d'attente, j'entends derrière moi un dialecte qui n'a pas sa place dans le centre de la Suède. Quelqu'un va tenter d'imiter la R Scania, sans avoir l'air particulièrement aimé, mais aussi le reste du dialecte n'est pas un accord compatible avec norrländskan parlée dans la région.

Depuis que je suis jolie fantaisie parler pour le moment, si je me retourne et souligner l'échec de l'homme qui fait le bruit. Il se révèle être une femme dans la vingtaine. Red cheveux courts, jupes de lin qui maintient sa copine blonde. Je constate que cela ne sonne pas bien, mais demande encore d'où ils viennent. Un jeu de devinettes commence et je pense que zone de Karlstad. Il se trouve que deux filles est de Bofors. Je dis quelque chose au sujet des pistolets rusé et de la poudre avant que je commander le pain plat, je viens de là, la sensation est le bon choix. Je pense pas tellement, mais continuer à parler avec les filles alors que je suis en attente pour obtenir mon équipement. Quand je l'obtiens, je pense que la plupart s'en vont, mais les filles me demande de fixer une place pour eux. Dit et fait. Je suis un peu flatté quand deux jolies filles mignonnes veulent s'asseoir avec moi et manger

Je parviens à fixer un lieu à la fois pour moi et les deux les filles. Mon ami assis quelque part d'autre. Nous parlons de tout. Il s'avère que les filles sont 25 et 26 ans. Quand il s'agit de mon âge, je ne mentirais pas. Peut-être quelque chose que vous devriez vraiment, mais je suis une personne honnête. Je le dis comme il est. J'ai vingt. Cela ne veut pas décourager de toute façon visible les filles, en plus de la moquerie habituelle de l'âge des petits frères et analogues. Je suis habitué à. Je suis assis près en même temps que la jeune fille rousse jolie. Les filles disent que leurs noms, mais je ne sais plus rapidement retiré. Les filles sont quand on regarde très mignon. Les deux sont minces et en regardant aménager. La blonde a un décolleté qui est difficile à détacher leurs yeux. Pourtant, je ne suis pas intéressé par elle. Elle s'assoit sur la chaise en face de moi et l'autre légèrement plus assis sur un banc d'armer le bras avec moi. En outre, il semble donc ne pas vivre la blonde n'est pas en ville, mais à Stockholm. La rousse, cependant, fonctionne comme un professeur d'école dans la ville et c'est la raison pour laquelle elle a déménagé ici. Le travail de l'amour.

Tout à coup, ce sont les filles à quitter. Je fais aucune tentative d'essayer de s'accrocher. Je n'ai pas encore la foi que quelque chose va se passer. Il se sent triste mentir, mais ce que vous pouvez faire. Je ne peux pas prêter à mes amis juste comme ça et je pense que la rousse (j'ai oublié tout au sujet de la blonde pour l'instant) méritent quelque chose de plus qu'un stand d'une nuit. Ma confiance n'est pas le plus fort soit. Différence d'âge de six ans, est de savoir si aucun mur si au moins un obstacle qui doit être franchi sans incident. De mon côté il est bien sûr OK, mais qu'est-ce elle? Je me sens comme je ne serai jamais le trouver à cette nuit où nous rentrons chez nous.

Au cours de la semaine d'après, je pense professeur de collège, à peu près. Il m'irrite que je ne me souviens pas son nom. Je vous inquiétez pas trop et ne voient aucune amélioration dans le tunnel. Mais nous allons Ibizakväll à l'Hôtel Ville le samedi et j'espère donc que moi tout mon cœur qu'elle devrait être là.

Samedi sera. I et le même ami qui semaines avant la préparation. Nous sommes assis à ma maison et de prendre certaines patinoires lents. Nous parlons de ceci et cela. Nous le faisons habituellement, lui et moi. Nous vivons dans la ville où nous les deux fiches, mais maintenant c'est l'été, et tous deux vivent avec leurs parents respectifs. Un arrangement est bon financièrement, mais comme vous pouvez parfois souhaitez, c'était différent. Il est assez difficile à vivre dans la brousse quand partaja en ville. Ensuite, vous devez soit fixer de couchage, d'une manière ou d'une autre, ou prendre le bus pour rentrer chez. Il aurait été OK pour prendre le bus, mais les bus ont une demi-heure avant la vie nocturne dans la ville se ferme. Une circonstance qui n'est pas si drôle tous les temps.

Nous entrons dans la ville très tôt. Nous avons le pressentiment que ce sera très fréquentée et la file d'attente n'est pas vraiment notre truc. Nous entrons dans la ville l'hôtel pour obtenir un timbre et puis s'en va à continuer à faire des pré-party dans un bar à proximité. Nous retournons à l'hôtel de ville après un certain temps.

Quand vous vivez dans une petite ville, ils ont tendance à connaître la plupart des gens qui sont là-bas. Ainsi, je ne me sens pas comme un étranger quand je suis arrivé. La nuit est encore jeune et nous faisons le tour et le plus flamsar et de parler à des connaissances diverses que nous avons. Et puis tout à coup je vois un visage familier. C'est elle, enseignant au cycle intermédiaire. Depuis que je ne me souviens pas son nom, je reviens et je dis:

- Je vous connais! Vous êtes de la zone de Karlstad! Ou quelque chose comme ça et elle me donne une accolade spontanée. Et dire ce que je veux dire à interpréter qu'elle espérait me rencontrer cette nuit-là. Comme il est joué Ibizakväll Techno lourds. Pas exactement ma musique préférée pour danser, mais je ne suis pas Bangen. Mon ami se lève et s'en prend à un ami de l'enseignant. Il ya une autre fille le samedi précédent, également présent est blonde, mais son décolleté est beaucoup moins que le premier. Soudain, mon ami tente d'embrasser l'enseignant. Mon coeur s'arrête. Mon compagnon est assez facile d'obtenir les filles et je ne vois pas pourquoi il ne réussira pas cette fois. Heureusement, ce n'est le maître ne veut pas et hésitent rapidement loin. J'espère profondément que c'est parce que c'est moi qu'elle veut, mais avec mon estime de soi mauvais, donc je ne pense pas que c'est la raison. Je crois qu'elle estime juste, il est un peu trop juste pour dire bonjour et ensuite faire sortir. Je pense que les FOI, il est un cadre attrayant.

Nous dansons toute la nuit. Je pense que je vais prendre un peu sur le côté haut et étouffe presque enseignant. Je me sens bien sûr de moins en moins violent, je vais être sobre. Heure avant la fermeture Någonn alors elle dit qu'elle va aller faire une promenade. Je comprends instinctivement que c'est de se débarrasser de moi. Je peux comprendre cela. J'ai été comme une ombre toute la nuit et pas essayé quoi que ce soit. J'ai eu le désir, mais pas le courage.

Il existe des imprimantes et je me prépare à quitter la piste de danse et rentrer à la maison, mais quand quelqu'un frappe sur mon épaule. Il ya une fille. Ganska kort, mörkhårig, rätt söt men inte riktigt min typ. Vi har pratat förr och nu är hon tydligen sugen på att dansa. Hon berättar att hennes familj har flyttat och att hon numera bor på ett hotellrum. Hon är bara i stan för att träffa gamla kompisar.

Vi dansar gott och väl fem minuter. Sedan vill hon gå och sätta sig. Jag följer med. Jag tänker på mellanstadielärarinnan men jag har gett upp henne. Jag tar vad jag kan få i det här läget. Vi sätter oss i en soffa och pratar. Brunetten fortsätter att prata och till slut frågar hon.

- Pourquoi ne m'as-tu pas m'embrasser? Je l'embrasse en réponse. Elle embrasse étonnamment bien. Elle m'accueille avec sa langue. Je déteste ça quand vous avez à avoir des crampes dans sa propre langue pour obtenir une réponse. Nous décidons que je devrait faire un suivi sur sa chambre d'hôtel.

Eh bien, où en sommes-nous sur le lit et le cou. Je ne supporte pas beaucoup de romance, et elle ne semble pas être le type de longue haleine. Nous nous sommes déshabillés uns des autres et je commence à lui lécher résolument. Tranquillement dans un premier temps, puis plus fort. Elle semble aimer ça. Après un moment, elle me tire vers le haut. Elle dit que je lèche agréable. Ensuite, faites glisser, elle commence à sucer de moi. Un peu trop lâche pour un début. Lorsque les points de même cette sortie, elle prend la plus difficile. Presque trop dur. Je ne peux rien dire. Il n'a pas l'impression que c'est ma mission de lui apprendre ce genre de choses. Après un moment, elle pose des questions sur ma bite épaisse à renifler sa chatte en feu. Je pense que cela paraît absurde, mais je joue avec. Je veux juste le faire. Vous devez d'abord obtenir un préservatif sur vous dit-elle. Je n'avais aucune intention de coucher avec elle sans protection. Donc, je fixe un fort. Elle bois sur elle et puis s'installe sur le dos. Je pénètre dans son après un peu tâtonner et commence à se déplacer. Elle a reçu juckar et il se sent assez bon.

Je vais bientôt. Trop vite pour elle, je peux imaginer. Je suis resté pendant un certain temps et puis aller. Nous ne pourrons jamais parler à l'autre à nouveau. Dans tous les cas, il se sent et je n'aurais probablement pas le faire de toute autre manière, soit. Je me sens sale quand je vais changer mon esprit déjà. Je pense que de l'enseignant et ce qu'elle m'a fait faire. Ou était-ce juste mon propre ego qui ne pouvaient pas résister quand une fille pour une fois je voulais. Il était probablement le dernier.

Au cours de la semaine, je pense moins que par le passé sur l'enseignant. Week-end à venir est le Festival City en ville. Je vais jouer au handball tournoi et je ne ressens aucune nécessité pour elle en ce moment. Je pense toujours que elle est mignonne, mais je suis tout à fait clair qu'elle me voit comme une sorte de petit frère. Un jeune frère qu'elle peut jouer sans émotion. En plus de sentiments de la mère.

Samedi sera. Nous jouer au handball, mais il ya moins de jeux que prévu. Nous jouons juste deux et de gérer de perdre les deux pénalités sur, mais l'ambiance est toujours au top. J'ai oublié essentiellement professeur de collège, mais il est là, quelque part dans le dos de la tête. Tout le monde va au festival de la ville et toutes les taxes en conséquence définitivement ses.

Je commence à rêver à nouveau sur la façon dont nous devrions s'asseoir et de parler à une table, la façon dont nous rire et comment je prend enfin le courage de moi et ses baisers. Elle m'embrasse le dos, et ma joie est sans bornes. C'est un rêve, mais le sentiment de bonheur est si importante que je peux presque le toucher. Tout à coup, je pense à elle à nouveau, mais lorsque nous commençons à faire la fête vigueur alors je l'ai quitté et aller dans le brouillard avec tout ce que cela implique de révélations personnelles et connerie.

Potable n'est pas aussi dur. Nous allons vers le bas pour la ville et en état d'ébriété, mais sans être trop fort en quelque sorte. I et un nouveau compagnon, un copain de handball, retirer de l'argent et parler aux gens que nous rencontrons. Nous rencontrer d'autres joueurs et de leur parler. Je suis assez bien connue au sein de l'association, même si j'ai maintenant déplacé vers un autre club, avec mon déménagement à l'université. Je suppose que je ne suis pas tout ce que familier avec les piliers de la dame. J'ai l'habitude de remonter le moral pour eux et ainsi, mais nous ne savons pas les uns des autres. Je vais toujours dans une position défensive une fois que je commence à parler à l'un d'eux. Pour une raison quelconque.

Nous continuons dans la zone du parti. Nous dräller autour, saluer les gens que nous connaissons, acheter une bière assez dégoûtant et faire d'autres choses appartenant à la fête du village. Mon ami commence à désirer sa petite amie et son appel. Il est compréhensible. Elle sera de venir en France cet automne et elle est jolie. Ils sont très chers. Je suis jaloux. Je veux aussi comme ça. Demandez à quelqu'un qui est le mien. Situé à quelques minutes.

Interprète finale de la soirée apparaît sur la scène et nous nous retirons-nous de cette façon. Nous nous sommes séparés pendant un certain temps pour une raison quelconque et je vois l'apparition d'un autre vieil ami. Il s'agit d'un cover band. Rien de ce que j'aime vraiment, mais dans cette ville en particulier, la bande de recouvrement très populaire pour une raison quelconque. Le groupe frappe un bon spectacle, même si vous reconnaîtrez probablement la plupart du temps.

Je marche seul retard. Je suis, je pense, le droit sobre, je marche vers la zone avec une tente à bière. Il ya une autre bande de couverture juste commencé à jouer. J'y vais à un bénéfice et la perte, pour voir si mon humeur a maintenant chuté de manière significative peut améliorer. Pas tout à fait inattendu se produit donc pas. Je rencontre un joueur de handball qui est nouveau droit serré. Je regarde tous les gens autour de moi et de sentir la douleur quand je vois comment tout le monde heureux fous semble. Tout le monde ne semble pas avoir en aucune façon. Au moins pendant un certain temps. Je ne peux même pas puissamment avec elle. Je ne fais pas faire sortir et puis oublie. Mon humeur est si faible aujourd'hui. Je me déplace hors de la tente lorsque le chanteur cover band crie:

- Y at-il handballeurs ici? Mettez vos mains en l'air!

J'ai failli vomir. Est-ce un joueur de handball de la ville la plus cool que vous pouvez être? Donc, je suis un homme échec total. Je sais seulement que je veux supprimé. Rencontrer quelqu'un qui dans tous les cas, plus laid que moi. Les gens que je peux regarder vers le bas sur. C'est terrible de dire cela, mais c'est ce que je ressens. Je suis un homme qui a réussi à tous les niveaux, sauf les rapports avec le beau sexe.

Je vais partir de là, je pénètre mon peuple dernières façon et je me sens prêt pour le suicide. Je me persuade qu'il ne veut rien dire. Je suis intelligente et s'entendent mieux que toutes les personnes multitude cool qui ont réussi à mettre la main sur un partenaire, en essayant de me convaincre. Je pense que je n'aurai jamais d'enfants, ne passent jamais sur mes gènes. Je pense que c'est une honte. Je reçois pour moi que mes gènes sont meilleurs que la plupart des autres et doit donc être utile de transmettre. Pourquoi ne sont pas les mariages arrangés dernière? Je dirais sans hésiter accepter le choix de mes parents. Je ne pense pas qu'ils auraient pu échoué en quelque sorte fatale.

Il me semble apercevoir moyen des enseignants des écoles. Bien sûr, c'est elle. Je ne se soucie pas de son. Séchoirs ne sais pas ce que je suis un perdant. Vous ne voulez pas de se sentir comme un parasite envahissant. Un parasite qui essaie d'être une partie de sa vie. Je pense que de Håkan Hellström. Si tu veux de moi. Maintenant, vous pouvez me faire si facilement. En pensant à la façon dont elle répond à la mg en ce moment. Je l'ignore et nous espérons profondément que elle me voir et puis s'avancer.

Je vois une personne que je connais. Il est bien mon cousin. Nous sommes à froid et de parler quand je me sens quelqu'un me pincer sur le côté. Je sais déjà qui il est. Je sens que je me réchauffer un peu partout. Mon cousin lui demande si c'est ma petite amie. Je réponds:

- Non, c'est professeur de collège.

Je ne peux pour tout le beurre dans le Småland pense pas que de son nom. Je sais qu'elle a dit ce que le temps de hamburger au lieu, mais je n'ai aucune idée de quoi il s'agissait. Je commencer à discuter et mon cousin nous laisse comme il salue tout le succès possible dans la parade nuptiale ou quelque chose de semblable. Je souris à l'enseignant. Mon cousin a longtemps été oublié.

Elle dispose d'un débardeur noir avec un robinet. FBI dit. Elle se penche sa bouche à mon oreille et dit quelque chose. Je ne peux pas entendre ce que, mais je la laissai rester dans cette position pendant un certain temps. Il se sent si bien, comme si nous aimer comme si elle m'aime. Elle regarde dans mes yeux, et puis je le sais. Elle veut de moi. La joie que je ressens est grand. Je me penche et l'embrasse, elle me répond dans le baiser et tout est parfait. Nous sommes et baiser pendant un certain temps comme ça dans les lieux publics, mais après un certain temps il se sent un peu vulnérables ce qui nous ramène à un coin tranquille où la transparence n'est pas aussi grande.

Elle est assise en face de moi sur mes genoux et nous parler et embrasser devant les caméras. Elle dit qu'elle est seule, elle a pensé à moi depuis ce temps notre première rencontre. Elle demande quand je suis à la maison et j'allais dormir. Je dis que je vais y aller en bus. Elle sourit et me demande si je ne veux pas coucher avec elle au lieu. Que répondez-vous une telle chose. Eh bien que je suppose que je puis-je dire.

- Vous n'avez pas sauf si vous voulez! Elle dit qu'elle devrait être un peu espiègle.

Je ne sourient en réponse.

Allons-nous maintenant? elle demande tout de suite après. Je n'ai aucune objection. Mon être entier veut avoir son droit, puis, mais en attendant que quelque chose de bon, je pense. Nous prenons un taxi pour son appartement. Il est situé à une certaine distance du centre. Elle s'assoit dans le taxi et montrer la voie, le chauffeur de taxi semble un peu de vert et de trouver pas très bon. Taxi Le trajet dure peut-être dix minutes. Personne ne dit rien. Le chauffeur de taxi sait ce qui se passe. C'est déjà vide après une minute où je n'ai pas mettre la main sur elle. Nous arrivons et je paie le taxi. Elle nous dit de partager, mais je décide de courir le style courtois et refusent d'accepter son argent.

Nous entrons dans la maison. Je l'ai embrassé par derrière et l'embrasse son cou quand elle a pour déverrouiller la porte de la maison. Je suis sur le point de crever de l'excitation et je me suis frotté contre elle. Elle respire déjà lourd et appuyé sa tête en arrière pour moi d'embrasser son cou et la gorge. On cou contre la paroi de l'ascenseur. Il faut un certain temps avant de nous ressaisir et sortir dans le couloir de son appartement. Je caresse son corps comme elle ouvre la porte de son appartement. Nous avons à peine eu le temps de fermer la porte. Elle s'arrache ma chemise et tâtonner avec les boutons de ma braguette. Je lui présenter et retire mon pantalon. Ma position est clairement visible à travers ses sous-vêtements. Je lui donne le même traitement. Je prends de son débardeur et son tire vers le bas la fermeture à glissière sur la jupe qu'elle porte. Elle est là dans un peu de sous-vêtements et nous avons mis un terme à nous. Je la regarde.

Elle a des seins bien formés et un ventre assez plat, est mince au niveau des hanches, mais pas viril. Elle me regarde et sourit. Puis elle prend ma main et me prendre dans la chambre. Il est décoré avec des rideaux en dentelle. Le lit est grand et dispose d'un pignon. Elle se tient devant le miroir avec moi derrière lui. Elle enlève ses bijoux et je enlever son soutien-gorge. Les seins sont joliment arrondi et ses mamelons sont raides. Je me presse contre elle et caresser les seins. Elle se retourne et m'embrasse. Nous s'embrassent passionnément maintenant, à la fois avec le même objectif. Elle me pousse vers l'arrière afin que je atterrir sur le dos dans son lit. Elle ne tarde pas à emboîter le pas.

Nous disposons là-bas et embrasser. Elle était au-dessus de moi. J'aime sentir son corps contre le mien. Nous rouler et je caresse sa main sur son ventre, lentement avec des mouvements qui se déplacent vers le bord de la foi. J'ai fermé la main sur le dessus de sa culotte sur le bord de l'aine. Je me sens le plus doux de la chaleur contre ma main. Je me sens en douceur de la pensée vers le bord. Mon index perçoit à la fois le sentiment chaud et humide. Elle respirait fortement quand je caresse doucement le long de son lèvres. I de s'échapper la partie supérieure de la culotte, la paume. Elle m'aide tout simplement en enlevant complètement. Chatte Hettes est maintenant un bar. Je la regarde, elle regarde dans mes yeux. Nous s'embrassent pendant que ma main explore lentement son ventre. Je termine le baiser et de commencer à descendre vers mon but.

Je baise ses seins en premier, puis nous continuons son nombril à sa chatte humide. Je lèche le premier sur les côtés pour la rendre encore plus excité. Je lui ai goûter. Je ne sais pas s'il ya quelque chose dans le monde qui est mieux que de donner une femme le sexe oral. Je commence à doucement lécher avec des mouvements lents et rythmiques. Elle respirait plus en plus lourd. Je commence à lécher plus intense et elle commence à se déplacer son abdomen contre moi. Elle serre autour de ma tête et je continue à lécher. Elle respirait plus en plus lourd et se déplace convulsivement sur le lit. Je suis totalement d'en profiter en faisant d'elle tellement excitée. Je me sais comment cornée que je reçois. Ma bite est encore difficile. Je me lève de mon repas et regarder dans les yeux. Ses yeux sont brillants et elle me tire vers lui et m'embrasse à nouveau. Puis elle met sur mon dos. Dessiner rapide de mes caleçons et de saisir ma bite. Il est dur et en érection. Elle regarde malicieusement et me dit:

- Qu'est-ce une grosse bite vous avez!

Je sais que je l'ai, et les filles ont tendance à aimer ça. Elle saccades avec un certain mouvement lent de sorte qu'il devient vraiment difficile. Puis elle s'assied à califourchon sur mes cuisses.

- Un préservatif. Dis-je. Plus une déclaration qu'une question.

Vous n'avez pas la maladie? elle a demandé ensuite. Je secoue la tête. Il n'a pas non plus dit-elle en souriant. Elle attrape sa bite et s'assoit lentement sur elle. Le sentiment quand je pénètre dans son est énorme. Je pense que je vais venir tout de suite mais de toute façon je l'évite. Elle me monte en cadence et fermement tout petit gémissements venant de sa part. Après un certain temps je pense qu'il se passe à nouveau. Je lui ai demandé de se calmer, mais en ce moment elle vient. Elle jette sa tête en arrière, gémissant bruyamment. Son corps était en convulsions. Je ne peux pas me retenir plus. Je pulvérise ma semence au fond de sa, il devient presque noir pour les yeux. Elle s'allonge contre ma poitrine et je l'ai embrassée sur le front légèrement. Je sais que son poids, mais je m'endors bientôt de toute façon. Je pense qu'elle est en place pendant une courte période, mais je ne suis qu'à moitié conscient de ce que elle vient et se recouche

Depuis que je n'ai pas l'habitude de dormir avec quelqu'un, alors je me réveille assez tôt le lendemain matin. Quand je me sens son parfum à côté de moi, me rend heureux à l'intérieur. Elle est tombée sur moi et il est maintenant avec son dos nu contre moi. Je me déplacer, afin que son corps se trouve contre moi dans autant d'endroits que possible. J'aime sentir sa peau chaude contre la mienne. Je sens ses cheveux. Je me sens comme si je commence à se réveiller et le pouls bat un peu plus difficile. Je ne sais pas si elle veut continuer, mais je vais prendre la chance.

Je commence à lui caresser les seins. Elle ne se réveille pas, mais elle semble respirer un peu plus profond. Ses mamelons se raidir comme une petite réaction semble que je reçois. Je continue à caresser son mamelon et juste le voulez pour un certain temps. Elle commence dès gémissant légèrement dans son sommeil. Je n'ose me sens maintenant si j'avais quelque chose se passe là-bas.

Je tire un doigt sur le bord de sa chatte. Je sais qu'elle est humide et glissante. Je lui caresse doucement pour la rendre plus heureux. Je ne sais pas si elle dort encore, mais si elle ne veut pas donc elle m'a toujours dit rien. Je suis frotter son clitoris et elle gémit dans son sommeil. Je ne sais toujours pas si elle est éveillé ou non, mais elle se frotte son cul contre moi. Mes diapositives bite entre ses fesses et moi, on se plus en plus chaude. Je prends ma bite et le contre sa fente. Et si j'ai mis la foule. L'enseignant gémissements et s'empare de mes fesses avec sa main libre. Alors, elle est alors réveillé. Peut-être pas éveillé, dès que possible dans un demi-sommeil. Je commence à se déplacer dans et pendant que je caresse ses seins et le clitoris pour les caméras. Je sais que je vais bientôt venir, alors je me calmer et de rouler sur l'enseignant sur son ventre. Aucune réclamation ne sera entendue.

Je lui pénètre par derrière. Je lèche son lobe de l'oreille, gémissant dans son oreille pendant que je cours dure en elle. Elle pense que c'est ok pour un certain temps, mais pense alors à la fois, elle et moi d'être ennuyeux. Elle se tient plutôt que sur vos genoux et je la prends comme un animal fait une autre. Je prends soin de son cul en forme dure et pompes. Il est incroyablement excitant d'entendre gémir et de voir son arc. Je pense qu'il est temps pour l'octet de statut nouveau et je lui tourner le dos.

Elle est belle comme elle est et me sourit. Encore un peu à l'écart et de ne pas complètement réveillé. Je pénètre en elle et nous sommes dans la position du missionnaire. Elle juckar recevoir quand je commence à bouger. Nous nous sommes vite eu un rythme effréné. Elle ne tarde pas à crier à court de petits cris que notre amour, et je suis presque un peu peur que les voisins se plaignent, mais je surestimer assez de force skrikens un peu. Je suis extrêmement excité par ses cris et je peux sentir ses agrafes chatte autour de ma bite. Alors je viens en elle.

Je suis tellement excitée I pompes. Mon coq n'a pas eu assez. Il est encore assez difficile. Mon partenaire est faible, et elle est comme une fuckdoll maintenant. Elle ne peut pas remonter, mais elle est juste et gémir pendant que je profiter de sa chatte. Donc, je le ferai encore. Cette fois, je reçois un puissant orgasme, je agrafes et je me sens une vague de lavage de plaisance de plus de moi.

L'horloge n'est pas encore longtemps après huit heures du matin afin que nous rester au lit et s'endorment pendant un certain temps. Ce n'est qu'à dix heures si l'enseignant se roule et m'embrassa tendrement. Elle prend ma main et me tire vers le haut et me serre. Elle me conduit dans le couloir et dans la salle de bains où la douche est imminente. Je suis un peu sec dans la bouche après la fête d'hier.

Nous nous lèverons nue dans la douche. J'ai d'abord elle alors. J'ai mis mon porte-parole est un peu trop bas pour s'adapter à ma hauteur. Elle me tient par derrière, alors je commence à l'eau. Il fait froid au début, mais devient alors de plus en plus chaud. Je décide d'être un peu espiègle, et vis hors du feu complètement. L'eau se transforme tout à coup glacée. Je me retourne et l'embrasser. Puis, sans avertissement, je grimpe d'un pas rapide vers l'arrière dans la douche. Le choc thermique est totale. Elle hurle et tente de sortir, mais je continue à rire d'elle. Mais dès que je tire sur le feu et je me sens des enseignants du primaire détend le dos et me serre. Vous vôtre. elle marmonne, et m'embrasse. J'ai ri et j'ai embrassée. Je l'ai mis en face de moi et elle tire sur moi.

Nous laissons l'eau laver le parfum de notre amour oh savoir comment nous réveiller. Je commence à caresser doucement son à travers l'abdomen et les cuisses. Elle me caresse où elle sera resserré autour des fesses. Oui commencer à bouger ma main sur ses genoux et elle se répand volontiers ses petites jambes, comme elle commence à caresser sur ma bite. Puis, soudain, tout devient froid à nouveau. Elle se retourne et me baisa violemment de telle sorte que je ne peux pas couper l'eau froide. Les étals avaient commencé à montrer lui-même disparaîtra assez rapidement. Je vais à mes sens et tire en riant dans l'eau chaude à nouveau. Le professeur se mit à rire et a dit que c'était une vengeance, et que je devrais continuer sur le chemin déjà enveloppé. Elle tourne le dos à moi de nouveau alors que nous étions une douche dans une chaleur confortable.

Je ne vais pas directement à sa chatte maintenant, mais je commence à caresser le reste de son corps. Dès que je me sens sa main autour de ma bite à nouveau et je vais répondre à commencer à masser sa chatte. Elle me fait du bien. Secousses Plus belle que presque je le fais habituellement. Je reçois un boner grande et je me suis frotté contre son cul. Elle se retourne et commence jacking moi plus déterminée. Elle s'affaisse sur ses genoux devant moi et me prendre dans votre bouche. Elle m'a munknullar doucement mais fermement. Le sentiment est totale. Mon rêve de petite fille est à genoux dans la douche et me sucer.

Je voyage jusqu'à ses jambes et ses baisers. Puis je lui lève et elle écarte ses jambes pour que je puisse entrer dans sa. Je lui pousser contre le mur et face à certains mouvements. Elle caressait mon dos et dans mes cheveux. Je vais bientôt se lasser de les bras et je lui ai donc laissé tomber et se tourne alors Henen elle se tient avec ses mains contre le mur cabine de douche. Quand je rentre et commence à se déplacer dans et hors de sorte livres dans le mur de la douche. Elle svankar au début, mais ensuite je l'ai appuyez contre le mur. Je baise frénétiquement maintenant et elle juckar recevoir autant que possible. Je vais bientôt et je vaporise une fois de plus ma semence dans la professeur de collège. Elle se retourne et rit. Nous vous savonnez les uns des autres et rincez-nous. Les deux sont satisfaits.

Elle m'invite à déjeuner. J'ai téléchargé mes sous-vêtements et les mettre sur. Elle est assise dans son peignoir en face de moi. Nous nous asseyons en face les uns des autres. Je suis à la toucher avec mon pied et elle me caresse le dos. Nous sommes ainsi, et nous mangeons en silence. Nous regardons les uns les autres de temps en temps, souriant.

Lorsque nous avons fini de manger, il est temps pour moi d'aller. Je dois rentrer à la maison, au moins pour un peu de temps pour changer ses vêtements. Je ne sais pas quoi faire. Je ne prétendrais pas d'elle une promesse. Était-ce juste un jeu pour elle? Toutes les pensées de ces disparaître quand elle me force à une promesse de revenir plus tard ce jour-là. Mon bonheur ne connaît pas de limites. Je ne m'avez pas dit que je vais à l'étranger pour six mois, mais il peut y avoir une question plus tard. En ce moment je ne m'inquiète pas à ce sujet.

Je rentre à la maison peut-être une heure plus tard. Je changer de vêtements en quelque chose de plus confortable que le puant comme je l'ai sur moi. Personne n'est à domicile et il se sent assez bon. J'ai envie de dormir à l'enseignant à nouveau, mais je ne suis pas sûr. Je ne sais pas si c'est OK pour appeler et poser des questions sur les choses, mais je le fais de toute façon. Elle répond avec son accent mignon, et parle un langage petit garçon. Je demande si je peux dormir ce soir à nouveau et elle dit qu'elle veut rien de plus. J'ai allumé à l'intérieur. Nous faisons pour elle de venir me chercher à la gare routière en une heure.

Je quitte le bus pour aller en ville tandis que je pense à la soirée à venir. Qu'est-ce qui devrait arriver. Est-ce que le sens étrange? Le bus arrive et je vois de la fenêtre, son rouge Corolla. Elle sort de la voiture quand elle me voit. Nous nous rencontrons et d'embrasser. Elle m'a embrassé sur la bouche légèrement. Shyer maintenant qu'hier, mais à la fois de leur teneur en alcool était significativement plus élevé alors qu'il en est peut-être pas si surprenant. Elle conduit calmement et en toute sécurité à travers la ville. Nous devons cesser de acheter de la nourriture. Elle n'a apparemment pas de la maison afin que nous achetons un repas léger. Ni elle, ni ce que je dis que nous n'avons pas l'appétit. J'espère et je crois qu'elle, car je pense que de baiser que de manger. Je reçois dur juste à y penser comment elle était quand elle m'a sucé. Je la regarde maintenant. Elle a un virage serré multicolore t-chemise et une partie de pantalons noirs. Le poil court est mis en place avec un serre-tête et elle a un maquillage léger. Elle a certainement passé beaucoup de temps sur elle, même si elle a l'air si simple. Je la regarde et vous émerveiller. Comment une telle créature douce peut être comme moi. Je suis grand et osseux. Tout grovmejslad et yeux rapprochés. Mon faible estime de soi se transforme, mais elle a au moins il a aidé un peu.

Nous sommes au comptoir de légumes et nous acheter des légumes. Je l'embrasse par derrière. Je remarque qu'elle se sent que je suis difficile. Elle se frotte un peu les fesses discrètes contre mon sexe, mais il semble par ailleurs complètement intacte. Elle me demande si j'aime les asperges. Je réponds que je n'ai jamais essayé, avec le résultat qu'elle consacre une asperge dans le panier. Il se sent comme nous sommes un vrai couple qui sont sur le magasinage le dimanche. Elle prend ma main et nous allons à la caisse.

Le voyage se poursuit avec l'appartement de l'enseignant. Nous y arriver et je prends l'épicerie. Elle prend ma main et nous entrons dans la maison et dans l'ascenseur. Dans l'ascenseur, elle m'embrasse et sourit. Je suis très heureux. Elle va alors et laisse la porte ouverte pour que je puisse venir avec un sac d'épicerie. Elle caressait mon cul quand je marche dans et elle ferme la porte derrière moi.

Rösta på Mellanstadielärarinnan :
Usel!GodkändBraMycket braSuverän! ( 374 röster, snitt: 3.90 av 5)
Loading ... Chargement en cours ...
Envoyer à un sexnovell rapport!
Matrixjoga similaire:
  • Vi kunde inte hitta någon liknande novell

36 svar to “Mellanstadielärarinnan”

  1. Jossan:

    Härligt novell!!

  2. virago:

    Bra, inge sjukt rakt på som i riktiga livet.
    Låt mig drömma om andras elände.

  3. Stef:

    Härligt skrivet med mystik och känsla i stället för pang på och könsord :)

  4. Balder:

    Vacker, verklighetsttogen berättelse som befränjar människors värde. Mer sånt!

  5. erik:

    grymt bra! härligt med inlevelse! de enda jag undrar är om författaren är kille eller tjej med mycket info om hur killar funkar! (alltså, om kille är det ingen som helst diss. du är ovanligt.. duktig bara!)

  6. Linnea:

    Grymt bra story, välskriven och “verklighetstrogen”. Jag älskar hur du tar lång tid på dig med berättelsen och långsamt bygger upp en stämning, samt hur mycket betoning du lägger vid alla känslor och tankar runtomkring.

  7. rick:

    Bonne histoire. Men du tyckte inte hon tog i när hon köpte en sparris? :)

  8. Flames:

    Tja svinbra story. Jag kan verkligen föreställa mig hur det var. Bra beskrivning. Fortsatt så. 5 poäng.

  9. Klasse:

    väldigt bra. det är en sån dröm som man själv vill uppleva.

  10. Robban:

    Väldigt bra novell må jag säga. Jag har själv upplevt en liknande sak. Men i alla fall, din novell var väldigt bra och inlevelsefull, mycket känslor var med. Men det bästa var ändå hur du berättade allting, detaljerat och lite varierande mn annars väldigt bra. Du skulle kunna skriva en Vuxen-bok om händelsen, fast då med mycket mer bakgrund och kanske ÄNNU mer känslor och detaljer, själv tror jag att det skulle gå väldigt bra och jag skulle nog köpa boken om du gjort en.

  11. Micke:

    Haha, riktigt bra novell! Gillar verkligen den detaljerade beskrivningen på allt;) skriv fler vill se mer sånt här

  12. My:

    åh! vilken mysig novell! perfekt slut så man liksom får tänka vidare själv vad som ska hända. riktigt mysigt skriven med alla svallade känslor och så. den lämnar efter sej ett varmt skimmer inombords. :)

  13. Al:

    Underbar novell! En välskriven novell med riktiga känslor, och jag blev helt till mig av lycka när citatet av Håkan Hellström dök upp!

  14. marer:

    Riktigt bra..riktigt mysigt.. underbar berättelse. (säkert äkta kärlek)

  15. tjej:

    Ojojoj .. skit bra novell.. inte som alla andra utan mer känslor en .. högsta poäng! : D

  16. Anders:

    Det var som fan va bra den var, fler noveller som den här snälla :)

  17. Klas:

    Bra, men varför måste det alltid svartna för ögonen…

  18. Flicka .:

    Bra skrivet :)

  19. Sex gud:

    Nice story ;-)

  20. Malin:

    Bra novell!Detaljerad och med mycket känslor.. Som sagt bra där!

  21. Danny:

    Kanon läsning

  22. Anon:

    Otroligt bra, fina beskrivningar. Trevligt att se en novell där mannen inte är Pimp och kvinnan slampa. :) Väldigt bra gjort, 5 poäng!

  23. Mattias:

    Det var den bästa novellen jag läst, du har verkligen känsla för den här typen av texter.
    Hoppas du kommer skriva mer, du har så otroligt bra detaljerade meningar att det bara måste finnas ett författarhuvud bakom luggen! Du får lätt fullpoäng av mig, synd att man inte kunde ge mer än 5 :)

    Ha det underbart och lycka till med livet!

  24. John:

    SKITBRA novell……Speglar lite som det är “in real life” så att säga.

  25. Erika:

    Den bästa jag har läst hittills!!!

  26. kukuku:

    Lärarinnor är bäst de säger alltid det här tar vi en gång till.

  27. Singelrunkarn:

    Grymm novell;-) riktigt skön!

  28. Emelie:

    Helt otrolig, den bästa novell jag någonsin läst! Älskar hans osäkerhet :)

  29. mr virgin 17år:

    åh! så härligt!

    lite lång i början men så jävla härlig i slutet =D

  30. Andreas:

    Fruktansvärt bra tyckte jag att den var.
    Fler sånna noveller tack! = D

  31. Andreas e bäst:

    OTROLIGT BRA FORTSÄTT

  32. TACK SOM FAN:

    Kändes som riktig kärlek. tillochmed så man själv blir kär i denna lärarinna.

  33. werner:

    Fin novell. För en gångs skull en berättelse som verkar trovärdig.

  34. thed:

    Jag skulle fundera på denna story om den va sann när kvinnan inte va före mannen, det jag har lärt mej som är 62 år är att det gäller att det ska gå för kvinnan innan det går för mannen, men jag kan ju ha fel

  35. Bajee:

    jävligt bra skrivet

  36. Tommy:

    En underbar novell som verkar trovärdig.

Kommentera Mellanstadielärarinnan